19 avril 2017

Le dirigeable sans dents

Le comte Zeppelin qui vient de mourir, a pu assister à la faillite militaire de ses engins. Avant que tombe complètement dans l’oubli sinon son nom, tout au moins sa personne, rappelons une anecdote peu connue, qui remonte à ses débuts d’inventeur : C’était à Marienbad. Le comte se trouvait avec quelques amis qu’il avait priés à dîner et la conversation au dessert tomba sur le sujet inévitable : la question des zeppelins. — C’est une belle arme de guerre, dit quelqu’un.— Oui, acquiesça le comte.... [Lire la suite]
Posté par Les anecdotes à 23:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 avril 2017

Le ronfleur de Zurich

Il vient de mourir, dans un canton de la Suisse, un riche fermier qui était affligé d’une maladie bien gênante, peu rare, en vérité, en Suisse et même en France, mais qui chez lui atteignait un degré d’intensité effroyable. M. Charles Lester (c’était son nom) était surnommé le « ronfleur de Zurich ». Il habitait un château immense, dans lequel il dormait seul, aucun de ses domestiques n’ayant jamais pu fermer l’oeil autour de lui. Quand la nuit était calme, on l’entendait au loin et certaines fois,, en hiver, quand... [Lire la suite]
Posté par Les anecdotes à 22:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2017

Cloven foot

Quand la mère de lord Byron s’aperçut que le fils qu’elle avait mis au monde était boiteux, elle en ressentit un très vif chagrin. Mais il paraît que cette infirmité existait depuis longtemps dans la famille. Plusieurs ancêtres du poète ont été boiteux de la même manière que lui. Il attacha toujours de l’importance à dissimuler ce défaut : il portait pour cela des pantalons fort longs, et taillés d’une manière particulière. Quand ses camarades d’école voulaient le faire entrer en fureur, ils l’appelait pied fourchu (cloven... [Lire la suite]
Posté par Les anecdotes à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 avril 2017

Un procès d’adultère

Depuis la promulgation de la loi sur le divorce, les procès d’adultère sont devenus si fréquents que nous sommes obligé de faire un choix et de ne retenir que les détails piquants qui émaillent de loin en loin des causes d’ailleurs banales. Le dernier adultère mettait en cause un territorial, M. Hauser, et une couturière, madame Perras. Il est d’ordinaire dangereux pour les maris de faire les vingt-huit jours ou les treize jours. Dieu sait combien les appréhensions de ces soldats malgré eux sont parfois justifiées au point de vue... [Lire la suite]
Posté par Les anecdotes à 15:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,